اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    Le coucher de soleil et Djebel Antar

    Partagez

    Invité
    Invité

    Le coucher de soleil et Djebel Antar

    Message par Invité le Mar 4 Mai - 12:52

    Le Djebel Antar décrit par Jules Renard..écrivain français du 19ème siècle lors de son passage à Méchéria,une ville du sud oranais algérien

    Cependant depuis longtemps déjà se dresse à l’horizon une haute et imposante chaîne de montagnes. C’est le djebel Antar, qui va en se renforçant du nord au sud. Nous en approchons de plus en plus. Il me semble que nous marchons droit sur lui et que nous allons l’escalader ; mais, à partir d’El-Biod, la voie incline vers le sud et court parallèlement aux flancs du géant.
    Nous assistons alors à un spectacle magnifique. Il est cinq heures et demie. Le soleil rase le sommet du djebel Antar. Peu à peu une partie du disque lumineux se dérobe et les ombres s’allongent jusqu’à nous. Quelques instants après, le roi du jour, qui paraît lutter pour rester au-dessus de l’horizon, remonte brusquement comme un ballon dont on aurait jeté du lest. Et le voilà qui se promène comme une énorme boule de feu sur la crête de la chaîne de montagnes. Il est tellement éblouissant que je ne puis en soutenir l’éclat. Il semble, par suite du mouvement du train, continuer sa course vers le sud et toujours dans la même position relative. Parfois on dirait qu’il va plonger ; eh bien, non, il se relève et inonde toujours de ses rayons la région des Hauts-Plateaux. Mais nous voilà en vue de gourbis annonçant Mécheria. La locomotive siffle, et au même moment Phébus se cache pour de bon.
    En arrivant à Mécheria, la première chose que nous fîmes fut de nous mettre en quête d’un gîte.

    (Extrait du livre « Les étapes d’un petit algérien » de Jules RENARD, 9ème édition, Librairie Hachette – Paris, 1913, pp. 100 et 101).

    Invité
    Invité

    les montagnes de Méchéria

    Message par Invité le Jeu 6 Mai - 8:05

    Ainsi les montagnes qui protègent si bien Méchéria s'appellent Djebel Antar ? Voyez comme je suis ignorante de la terre de mes ancêtres, et voyez aussi l'utilité d'un forum comme celui-ci !

    Merci pour ce texte de Jules Renard que je vais m'empresser d'emprunter à la bibliothèque.

    Djebel Antar, c'est joli comme nom, ça sonne bien. J'adore ces montagnes, leur belle couleur ocre. Surtour quand on se trouve dans le cimetierre de Méchéria et qu'elles s'élèvent devant nous comme pour protéger nos morts. Méchéria se trouve au milieu d'elles comme un bijou dans un écrin : c'est l'effet que ça m'a toujours fait.

    Oui, j'adore ces montagnes. Je me souviens quand j'étais petite, nous allions avec les femmes de Méchéria, à la cueillette des truffes. Mes souvenirs sont flous mais je crois bien que les truffes se trouvaient presqu'à leur pied.

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 2:11