اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    REFLEXION et QUESTION

    Partagez

    MBATA Karim

    Messages : 20
    Points : 34
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 05/05/2010

    REFLEXION et QUESTION

    Message par MBATA Karim le Lun 17 Mai - 10:30

    Loin d’une valorisation effective des dépenses de richesse hydrique, et loin d’un contrôle plus rigoureux de tout les points d’eaux existant au niveau de nos synclinaux productifs, et loin d’une connaissance de maîtrise de nos richesses hydriques qui ne sont pas loin d’être éphémères, il est plus aventureux de continuer à donner d’avantages d’autorisations de forage et exploitations des ressources hydriques souterraines,... sans la mise en place d’un système préventif faisant le rôle d’un système de sécurité contre toute anomalies qui pourraient affecter les nappes suite à une surexploitation non orientée et abusive dans ses formule d’application.
    Mais hélas nous continuons à faire le sourd-muet en face des problèmes incontestables affectant notre ressource hydrique, sans pouvoir agir et nos spécialiste continuent à étudier le phénomène avec des polémiques intelligibles sans fondement scientifique car dans le cas où nous voulons s'engager dans une vraie action pour préserver l'eau, il nous faudrait des chiffres, des équation, et des formules, à vrai dire, loin de la langue pragmatique des mathématiques nous ne pourrons rien acquérir pour prouver nos peurs justifiées mais qui ne sont jusqu'à maintenant que le fruit d'une intuition scientifique basée sur une donnée insuffisante.
    Je veux poser une question qui pourrait paraitre loin du sujet traité mais croyez-moi elle a une relation directe avec le fond de notre texte:
    Pourquoi le citoyen ne sait jamais la qualité et la composition de l'eau qu'il boit ???? les services de l'hydraulique se portent garants de se coté, et les services de la santé publique eux ils représentent le peuple, pourquoi nous n'avons pas accès aux analyses chimiques périodiques de l'eau destinée à l'AEP? je vois que cette donnée est le premier droit de la clientèle de l'ADE du moment que le citoyen paye sa facture. c'est comme l'affiche portant les informations sur un produit alimentaire emboité, et la loi somme tout producteur de mentionner les informations sur son produit destiné la consommation...et cela sous peine juridique...
    merci de vos réponses..
    votre frère..MBATA

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 18:29