اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    l'homme vert de la steppe

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 202
    Points : 591
    Réputation : 1
    Date d'inscription : 28/04/2010

    l'homme vert de la steppe

    Message par Admin le Mer 19 Déc - 14:59

    Lorsque à la fin des années quatre vingt nous avions réalisé un reportage photographique sur les différents écosystèmes de la wilaya de Naama , nous avions pris des photos de l'erg dénommé "El Magroun" A l'époque je fus frappé par le paysage qui s'offrait à moi :un océan de sable à perte de vue qui contrastait avec les montagnes environnantes . Et là sur ces dunes j'ai remarqué un phénomène surprenant. Des dunes d'un jaune ocre noircissaient à vue d'œil. J'appelais Beghdad et nous escaladâmes une grande dune et là nous vîmes des centaines de petits criquets pèlerins qui sortaient du sable .Ils avaient une couleur sombre ce qui donnait aux dunes cet aspect noirâtre. Je pris plusieurs photos et à notre retour nous avisâmes le maire de Ain Ben Khélil de l'imminence d'une invasion dévastatrice.

    Le samedi 15 décembre 2012,nous retournâmes sur ce site ,invité par un riverain . Tout avait changé : un tapis végétal couvrait les dunes qui n'apparaissaient qu'en des endroits pareils à des clairières au milieu d'une forêt. Le vert dominait le jaune et ceci grâce aux efforts colossaux fournis par un homme de bonne volonté, El Hadj Mohamed AMRI qui durant des années de grande sécheresse a lutté contre l'avancée du sable. Il a lutté sur le flanc nord de l'erg en semant les graines de rétama reatem , un arbuste dont la taille peut atteindre plusieurs mètres. Une autre fixation de dunes a été initiée par la direction des forêts .Cette opération a aussi donné de bons résultats ; l'espèce qui a été choisie pour ce projet fut le tamarix. Ceci a permis de fixer ces dunes qui menaçaient toute une région. Alentour , les zones qui étaient ensablées sont devenues de gras pâturages et à l'intérieur de l'erg ,une végétation luxuriante en cet hiver pluvieux faisait de l'endroit un havre de paix. Senteurs du romarin et de milles plantes odorantes .A vous enivrer . A l'intérieur de l'erg ,dans des espaces rocheux inter dunaires ,Hadj Amri nous fit découvrir les rejam Beni Ameur ,sépultures de tribus ayant séjourné en ces contrées désertiques .Que de légendes autour de ces amas de pierres .Que d'histoires de chasseurs de trésor .Des jarres contenant de la poudre d'or ensevelies depuis des siècles en ces lieux ,gardées par les djinns ,ces esprits maléfiques qui hantent les déserts et exhumés par des talebs dans des pratiques occultes .Histoires à vous couper le souffle. Ces forces obscures qui luttent pour garder le temple du trésor et celles encore plus ésotériques qui essaient de l'arracher des mains de ces êtres malfaisants.
    Et nous continuâmes notre incursion dans cette mer de dunes pour y découvrir ce que fut une faille d'où suintait une eau claire et limpide qui arrosait un verger dont il ne restaient que deux arbres fruitiers rabougris ,l'eau ayant cessé de couler durant ces longues années de sécheresse .El hadj nous dit qu'il entendait un bruit comme celui du tonnerre qui sortait de cette faille . Un autre mystère que les spécialistes en hydrogéologie doivent élucider.
    C'était une belle journée .On dirait que nous étions au printemps tellement le soleil était éclatant dans un ciel sans le moindre nuages .Un temps clément qui nous a permis de suivre les animaux grâce aux traces qu'elles laissaient sur le sable . Ici ce sont des perdrix ,la bas des cailles ,plus loin un chacal ou encore un lynx des sables .Béghdad crut reconnaître les traces d'une gazelle .Notre guide nous dit qu'il n'a pas observé de gazelle ces dernières années .Sur une dune les empreintes de lièvres et de gerboises .Une biodiversité incroyable qu'il faut à tout prix préserver. El Hadj nous dit qu'il est intransigeant envers les braconniers. Il y en a peu certes ,peu d'entre eux osent s'aventurer jusqu'ici .Cet homme est un défenseur de la nature .Il est là ,presque à la périphérie du monde moderne et il veille sur ce qui reste de notre contrée jadis réputée pour ses gazelles et son thym . Nous lui devons notre reconnaissance.

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 8:33