اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    Second colis de plants de topinambours de l'Aube (France )

    Partagez

    Paysan
    Invité

    Second colis de plants de topinambours de l'Aube (France )

    Message par Paysan le Ven 18 Mar - 20:15

    Bonsoir aux amis de Forum Méchéria,

    Sans baisser les bras, vis à vis d'oeuvrer pour aider à donner vie à cette steppe aride du Haut Atlas Saharien aux côtés des responsables de l'A.P.A.E., je suis surpris ( si je puis dire ) que je n'ai pas de nouvelles en ce qui concerne l'envoi du 2ème colis de plants de topinambours.
    La seule question que je me pose est : " arrivera-t-il chez Monsieur Ahmed " ? Je garde un peu d'espoir, mais ce test tenté par le Président de l'A.P.A.E. avec ses amis, ne donnerait-il pas des idées ailleurs dès que ce nouvel envoi aurait tenté un autre esprit.
    Je maintiens mon espoir pour Méchéria, malgré que plus d'un mois soit déjà passé.
    Amitiés à toute l'équipe, à partager avec tous les jeunes qui oeuvrent à ses côtés.

    Paysan de France

    PAYSAN
    Invité

    Topinambour toujours d'avant-garde

    Message par PAYSAN le Mar 29 Mar - 20:53

    A la fin du 20ème siècle, plus de 25 ans d'avance pour les Bio-carburants.
    Au début du 21 ème, aide et espoir futuriste pour le Haut Atlas Saharien encore grâce à ce tubercule.
    En 1980, le département de l'Aube était le fer de lance des Bio-carburants. Une poignée d'agriculteurs d'avant-garde ouvrait cette voie en créant le Syndicat de Producteurs de Topinambours de l'Aube, et cette plante, à elle seule, soutenue par le Ministère de l'Agriculture ouvrait cette voie relative à l'énergie renouvelable.
    Le village de Rhèges (10) a été le pilier de cette avancée. Je garde à l'esprit cette rencontre avec Edith Cresson, Ministre de l'Agriculture et le soutien économique de ce Ministère à l'égard de cette recherche énergétique.
    Dans la foulée de cette action, Renault met à disposition une R18 qui avait le rôle de tester le comportement mécanique du moteur, avec un parcours déterminé fait à l'essence pure, et au carburant mixte, 10% d'alcool de topinambours, 90% d'essence.
    Le 5 novembre 1980, à la foire de Bar-le-Duc (55), je présente ma R12, modifiée par mes soins, pour faire découvrir ce Bio-carburant dans notre Région Lorraine - Champagne - Ardennes.
    A la foire de l'Ascension de Plancy - l'Abbaye (10) en 1981, c'est une DS 21 fonctionnant avec ce mélange qui est présente à l'inauguration de cette foire. Dans le même temps, et ce même jour, c'est le garage Renault de Méry - sur - Seine (10) qui met à notre disposition deux R 5, une fonctionnant à l'essence pure et l'autre au mélange, pour comparaison des consommations.
    C'est cette plante révolutionnaire, par le but recherché qui donne des suites de travail en tout genre. Les 22 - 23 - 24 novembre 1990 se tient le Colloque International de l'A.N.U.R.E.F. ( Association Nationale pour l'Utilisation des Ressources Energétiques Françaises ) à Céret (66).
    Secrétaire Général de cette Association, je participe à ce Colloque où je rencontre le Professeur Ali Beb Bachir, Doyen de l'Université Marocaine de Kénitra, ainsi que le Professeur El Yahoui de la Faculté des Sciences de Kénitra.
    Après cette réunion de travail aux côtés de ces Hauts Responsables du Maghreb, 10 ans après, en 1999 - 2000 j'écris au Président d'Algérie Boutéflika dans le but de redonner vie à cette steppe aride qui forme la Plaine d'Alfa, immense région du Haut Atlas Saharien, ( où j'ai passé 1 an ), et sans réponse de sa part.
    Rendant visite à la France peut de temps après ce courrier, je sollicite le Président Chirac de faire passer à Monsieur Boutéflika la copie du courrier cité ci - dessus. Le secrétariat du Président Chirac m'a fait part de cette transmission, mais toujours restée sans réponse du Président algérien.
    Après ces essais sur la richesse du topinambour, 6 tonnes de ce tubercule ont pris le chemin de l'Allemagne. La suite de ce trajet a permis de découvrir une production de jus de fruits d'une part, et la transformation des sous - produits en gâteaux secs.
    Ces résultats alimentaires sont aussi concluant que ceux pour l'utilisation en alcool - carburant.
    Au début de ce 21 ème siècle, le département de l'Aube avec ce topinambour, ajoute à ce 1/4 de siècle d'avance une action et un espoir futuriste dans le Haut Atlas Saharien ( Algérie).
    Dans la foulée de ce courrier au Président Boutéflika ( tout en ayant passé 28 mois dans ce Pays, et pour défendre quels intérêts ? ), je n'ai cessé de conserver à l'esprit la recherche d'une aide à l'égard de cette steppe aride de ce Haut Atlas.
    C'est en 2008, grâce à un ami, et à mon souhait, nous découvrons sur Internet, et dans le secteur de Méchéria ( Sud Algérien ), l'A.P.A.E. ( Association pour la Protection et l'Amélioration de l'Environnement ).
    De cet Internet au téléphone, il n'y a qu'un pas à faire, et ainsi discuter avec le Président et le Vice - Président de cette Association.
    Grâce à tous ces échanges, le Président m'invite à me faire inscrire sur " Forum Méchéria", au travers duquel tout est abordé, même en ce qui concerne l'avenir, la protection et l'amélioration de cette steppe aride.
    La culture du topinambour rentre dans cette discussion, et mon ami Monsieur Ahmed me demande ( si possible ) de lui en faire parvenir pour faire des tests, et dans le cadre de cette action de l'A.P.A.E.. Ce sont 40 Kgs de plants de ce tubercule qui ont partis pour Méchéria, mais 20 Kgs seulement sont arrivés pour l'instant.
    Invitant des agriculteurs à venir au niveau de l'Association, Monsieur Ahmed a fait répartition des plants sur différents sites pour mener à bien l'expérience.
    L'entrée dans le 21 ème siècle, avec ces tests en prévision dans ce Haut Atlas Saharien, comme dans la fin du 20 ème, le topinambour maintient une fois de plus le département de l'Aube en pionnier de l'expérimentation.
    Cette dernière concerne d'abord l'agro - alimentaire, humain ou animal, au coeur de cette steppe aride.

    Paysan de France

      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 7:07