اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 202
    Points : 591
    Réputation : 1
    Date d'inscription : 28/04/2010

    LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Message par Admin le Mer 15 Sep - 17:47

    La toupie

    Je serrais les deux grosses pièces de 5 francs dans ma main. Une grosse dame demanda à l’épicier une boite de fromage …C’était mon tour ..A ce moment un jeune homme entra dans la boutique et commença à discuter avec Monsieur Bay le commerçant…M Bay tenait boutique dans le quartier européen du village …Nous les indigènes nous avions nos boutiques dans nos quartiers …Mais Monsieur Bay avait reçu une livraison de toupies et la mienne était cassée…Il me fallait à tout prix une neuve parce que la « saison des toupies » commençait demain…Elle pouvait durer une semaine comme elle pourrait durer un mois…Chaque jeu avait sa « période » . ça commençait avec les billes et se terminait par les noyaux .
    Mon oncle m’avait donné ces deux grosses pièces pendant les fêtes de l’Aid. Je les ai cachées sur l’étagère de la cuisine. Elles étaient là, les deux pièces ,dans la paume de ma main … D’autres clients arrivèrent…Monsieur Bay s’affairait à les satisfaire. A vrai dire, c’était un brave homme… Je m’agrippais au comptoir qui était assez haut pour que M Bay me voie …Mais à ce moment, deux instituteurs entrèrent dans la boutique. L’un d’eux jeta un regard sur moi…Je me faisais tout petit… Je baissais la tête de peur qu’il ne me reconnaisse et dirait à Monsieur Bartel qui était mon maître d’école que je ne révisais pas mes leçons et que je passais mes journées à flâner dans les boutiques…Alors .monsieur Bartel me ferait passer au tableau et me poserait des questions … Et si par hasard, je ne saurais pas répondre, il me mettrait le chapeau d’âne et je devrais passer dans toutes les classes pour que tous sachent que suis un cancre…
    Heureusement pour moi, ils ne trouvèrent pas ce qu’ils cherchaient et sortirent sans se soucier de ma présence…
    Maintenant je suis seul dans la boutique …
    « Qu’est ce que tu veux mon fils » me lança de sous son béret basque et d’un air débonnaire ce brave Mr Bay.
    . « Je voudrais une toupie s’il vous plait» et je lançais les deux pièces qui roulèrent sur le comptoir.
    Il m’apporta une belle toupie et me rendit une pièce…

    « Merci Monsieur Bay » m’écriai-je heureux en sortant de la boutique.

    Le soleil allait se coucher…La grande rue était déserte .Pas âme qui vive. Je marchais d’un pas rapide... Je sentais mon cœur battre dans ma poitrine .Le vide … Eh oui, c’était l’heure du couvre feu …Je n’avais pas pris conscience du temps qui passait…Comment allais-je faire pour traverser tout le quartier européen et une grande partie du village nègre et arriver chez moi sans que les soldats qui patrouillaient ne me voient.
    « Ils tirent sur tout ce qui bouge …même sur un chat» disaient les gens du village Nous avions à plusieurs reprises entendu des rafales d’armes automatiques déchirer le silence de la nuit…Je courus quelques mètres en longeant les murs et je me plaquai contre une porte ou sous une charrette … Mes jambes tremblaient…J’arrivai à la limite du quartier européen et je m’engouffrai dans l’oued qui traverse le village en le coupant en deux ….Je reprenais mon souffle …J’avais peur…A un moment ,j’ai senti que quelqu’un avait donné l’ordre de tirer…Un silence sidéral enveloppait le village ...J’attendais la salve qui ne vint pas
    « Je vais courir dans l’oued jusqu’à la boutique Moulay Djillali ,ensuite jusqu’à la maison de Mma Goumana .Là je sortirais de l’oued et je foncerais vers notre maison »
    C’est ce que je fis en ressentant toujours cette peur panique chaque fois que je sortais du trou dans lequel je me cachais.

    J’arrivai enfin devant la porte de bois que je poussai …Heureusement, elle était ouverte…Je m’engouffrai soulagé mais à ce moment je sentis une rafale dans la nuque …Je tombais…
    Avais-je perdu connaissance ? J’entendais ma grand-mère qui disait à mon père. « Mais tu veux le tuer. Il n’a que dix ans et ne sais pas ce qui se passe …Le couvre feu… peuh…Ce serait lâche de tirer sur un enfant »
    Je sus par la suite, qu’inquiet de mon retard, mon père m’avait attendu derrière la porte et dès que je fus l’intérieur, il m’asséna un coup avec sa canne que je redoutais tant… »
    Je sentais encore cette douleur atroce dans le dos mais j’étais vivant, bien vivant… Je cherchais au fond de ma poche …La toupie était toujours là…


    Dernière édition par Admin le Jeu 16 Sep - 5:43, édité 1 fois

    antar

    Messages : 52
    Points : 73
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 11/05/2010

    Re: LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Message par antar le Mer 15 Sep - 21:57

    Commentaires 1
    elisabeth il y a 3 heures

    ah la toupie,les billes ,les jeux d'antan,la peur du maître encore respecté,la période noire de l'occupation,la sévérité du papa,les personnages comme mr bay,un français au béret basque,j'imagine ce petit garçon bravant les rafales,les yeux émerveillés par ces deux grosses pièces de cinq francs,afin d'obtenir sa belle toupie;
    c'est joliment bien écrit,continuez mr bendahou

    antar

    Messages : 52
    Points : 73
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 11/05/2010

    Re: LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Message par antar le Mer 15 Sep - 22:00

    c'est joliment bien écrit,continuez mr bendahou de relater votre enfance,afin de laisser un témoignage d'un temps douloureux par la guerre et insouciant de l'enfance.c'est un vécu à ne pas oublier. l merci à toi Antar pour le partage
    Elisabeth

    antar

    Messages : 52
    Points : 73
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 11/05/2010

    Re: LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Message par antar le Mer 15 Sep - 22:16

    Effectivement ,je vois que l'ecrivain,notre conteur Mr Bendahou relate une enfance non oubliée...((.Les enfants et la guerre ))avec un style bien imagé..un vécu où se voit chaque enfant de notre génération ,une envolée vers ce passé lointain ,une référence pour tout lecteur curieux de savoir cette période ..Mr Bendahou s'occupe d'une série de témoignages laissé dans l'oubli ,nécessitant à mon avis une édition en mémoire

    MAMOUNI

    Messages : 266
    Points : 359
    Réputation : 3
    Date d'inscription : 12/05/2010
    Age : 43

    Re: LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Message par MAMOUNI le Ven 17 Sep - 10:22




    شكراااااااااااااااااااااااااااالك بوركت

    antar

    Messages : 52
    Points : 73
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 11/05/2010

    Re: LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Message par antar le Ven 17 Sep - 17:21

    Nadia de l'Espagne dit:
    tu as raison Antar pour ce qu'est une édition de ces si beaux écrits qui nous ramennent à l'innocence de l'enfance, n'importe comment elle a été vécue, l'enfance est tjrs un des plus beaux souvenirs de notre existence, merci pour le partage

    Antar répond:
    Merci Nadia ,justement je vais inciter mon ami et le motiver à continuer dans ce genre de récits qui reviennent aux années 50 et 60..oui une enfance..C'est un collègue à nous .PROFESSEUR DE FRAN9AIS Il fait pariie de l'enseignement et connait très bien l'importance de ces témoignages pour les générations futures.

    Contenu sponsorisé

    Re: LA TOUPIE Par abdelkrim BENDAHOU

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 2:11