اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 202
    Points : 591
    Réputation : 1
    Date d'inscription : 28/04/2010

    Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par Admin le Dim 12 Sep - 10:33

    Bambara

    La jeep s’arrêta et le jeune conscrit chargé de la surveillance de la barrière de Graba ( quartier village nègre) devint blême. Il salua les gendarmes .Il y eut une discussion entre eux .On sut par la suite que le train de quatre heures du soir ne passera pas ce jour là…
    La ville était ceinturée par deux lignes de barbelés dont l’une était électrifiée. trois barrières permettaient d’entrer et de sortir du village .Pour ce faire, il fallait être muni d’un laissez-passer. Bba Mebarek qui travaillait dans un petit lopin de terre que nous appelions « ejjarda » -le jardin- et qui se trouvait hors du village, possédait un laissez-passer permanent qui lui permettait de circuler .Chaque jour, dès le lever du jour, il sortait du village et ne revenait que le soir, une heure environ avant le coucher du soleil, couvre-feu oblige.
    Bambara était un homme de couleur, de courte taille mais solide .Il avait les yeux rieurs et le sourire au bout des lèvres ….Il ne parlait jamais …Les rares moments qu’il passait au village pendant la journée, il les consacrait à égrener son chapelet assis sur une natte au seuil de sa modeste maison, répondant aux voisins qui le saluaient par un hochement de tête…
    Sa douce moitié Zahra Mahlouka était une femme d’une soixantaine d’années Elle était d’une grande taille et avait le teint basané .Des mèches de cheveux blancs ébouriffés sortaient du foulard qu’elle nouait sur son front.
    Vêtue d’une longue robe aux couleurs chatoyantes, elle agitait ses longs bras quand elle parlait de sa voix chevrotante...On devinait, à voir ce visage ravagé par les ans, les traces de détresse de misère et de privation qu’ elle aurait endurés …
    Les gendarmes partis, le jeune soldat relia les fils électriques, ferma la barrière et se dirigea d’un pas pressant vers la redoute….
    Bambara marchait le long de la voie de chemin de fer d’un pas nonchalant. Ce n’est qu’arrivé à quelques mètres de la ligne électrifiée qu’il réalisa que la barrière était fermée. Son cœur battait la chamade .Il sentait des larmes lui monter aux yeux. Les enfants qui jouaient aux billes le virent .Ils se précipitèrent pour lui conseiller de se présenter à la barrière principale, celle de la route nationale et qui était toujours ouverte parce que gardée par les gendarmes.
    Lui, Bambara, se présenter devant les gendarmes…Pensez-vous ? Quelle audace ? .Lui qui n’ose même pas lever les yeux devant un voisin ...Rien à faire … La nouvelle se répandit et tout le village nègre était en émoi .
    Telle une nuée de sauterelles .les enfants se dirigèrent vers la maison de Bambara et ameutèrent les voisins .Mma Zahra en tête d’une procession de gamins arriva à la barrière. Quand elle vit son pauvre mari abasourdi par ce qui lui arrivait, elle commença à crier :
    « Oh Bambara, la nuit va tomber et l’hyène va te dévorer …Les chacals rodent chaque soir et j’entends chaque nuit leur cris menaçants…Oh mon pauvre homme que va-t-il t’arriver ?»

    El Hamel, un grand garçon proposa à Bambara de passer sous la barrière entre les deux rails de chemin de fer. Mais l’entreprise était risquée. Il ne fallait pas que le bonhomme touche la barrière….
    Les gendarmes …L’hyène qui dévore…Les chacals qui rodent…Bambara se rendit à l’évidence .Au lieu de mourir seul dans la nuit dévoré par les fauves, il préféra tenter sa chance au risque de mourir électrocuté. Il se mit à plat ventre sur les traverses des rails et commença à ramper …Tout le monde retenait son souffle .Et si à cet instant précis, on alimentait la ligne avec la haute tension le pauvre jardinier allait mourir carbonisé…Centimètre par centimètre il avança, sous les cris des enfants qui criaient : « vas y Bambara… surtout ne touche pas aux fils électriques… » Notre homme se plaqua contre le sol et rampa .Plusieurs mains d’enfants se tendirent vers lui et l’aidèrent à passer …Un grand cri de joie. …Bambara était sauvé !
    L’on s’éloigna de la barrière .Quelques enfants expliquaient à des badauds venus en retard la mésaventure de Bambara …Un enfant prit une barre de fer et la lança contre la barrière maudite …Eclairs dans la pénombre du crépuscule …On avait alimenté la ligne avec 4000 volts. Tout le monde sentit une sueur froide dans le dos .Il a suffi de quelques minutes…
    Au milieu de cette nuée d’enfants qui avait aidé Bambara, Mma Zahra agitait ses longs bras pour remercier ces gamins qui avaient sauvé son homme….C’était l’heure du couvre-feu et chacun rejoignit son logis…


    Dernière édition par Admin le Dim 24 Oct - 10:57, édité 1 fois

    MAMOUNI

    Messages : 266
    Points : 359
    Réputation : 3
    Date d'inscription : 12/05/2010
    Age : 43

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par MAMOUNI le Lun 13 Sep - 19:36


    شكراااااااااااااااااااااااالك بوركت

    antar

    Messages : 52
    Points : 73
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 11/05/2010

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par antar le Ven 17 Sep - 17:55

    Commentaires 1
    elisabeth il y a 8 minutes

    merci Antar,je crois bien que ton ami n'a pas fini de nous émouvoir avec ces histoires,celle ci se termine bien...je vois la scène ;merci pour le partage

    antar

    Messages : 52
    Points : 73
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 11/05/2010

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par antar le Ven 17 Sep - 19:46

    La kabyle ouzna il y a 35 minutes

    Que d'émotions fortes !
    Que de misères ont dû subir les peuples opprimés .
    Combien d'histoires pareilles ont -ils vécues .
    Celle -ci a eu une fin heureuse , et c'est tant mieux .
    Malheureusement ce n'est pas toujours le cas .
    Merci mon ami , et bonne continuation à notre écrivain .


    mecheria1881

    Messages : 7
    Points : 7
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 17/07/2010

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par mecheria1881 le Ven 1 Oct - 8:58

    BRAVO ABDELKRIM
    De mecheria1881 , Mer 29 Sep - 17:31

    Merci beaucoup cher ami Abdelkrim et merci aux modérateurs.
    Abdel avec quelques petites histoires tu nous a fais plonger dans l'ambiance ( délétère parfois ) de l'époque de guerre. Avec ta mémoire d'enfance tu arrives à schotcher le lecteur méchraoui à l'écran pour lire et relire ton texte. On se sent vivre avec les gens de cette époque. C'est en même temps de l'Histoire, du temoignage. J'aurais bien aimé lire tes écrits sur un livre de chevet.
    BRAVO ! tu notre Marcel Pagnol.

    Pourrai-je avoir le prévilège de rajouter tes textes dans mon site en rebrique "Histoires du terroir" ?

    MOUSSI

    mecheria1881

    Messages : 7
    Points : 7
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 17/07/2010

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par mecheria1881 le Ven 1 Oct - 9:11

    En fait Abdelkrim,
    La barrièe en barbelé d'où bamabara s'est extirpé était située exactement à quel niveau du village de l'époque?
    Je sais qu'il y avait une barrière en bas de la grande rue une autre vers hammam Benhallou. Comment la population était asseigée, emprisonnée par le fil barbelé?

    antar

    Messages : 52
    Points : 73
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 11/05/2010

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par antar le Ven 1 Oct - 10:11

    Bonjour Mr moussi,c'est vrai que les récits de Abdelkrim nous emmènent à visualiser cette enfance et la guerre.je vois moi aussi que ces écrits nécessitent d'être diffusés ,puisque ils reflètent en quelques sortes une page de notre enfance..mais oui ça va nous faire un grand plaisir de les voir édités dans votre site en la rubrique ((histoires du territoire))abdelkrim est mon ami et aime bien que ses écrits soit lus , connus et sentis par les méchraouis et par d'autres..là ou ils sont...notre histoire doit être écrite et diffusée...je vais lui téléphoner à ce sujet...fais le Mr Moussi...C'est un grand plaisir . Abdelkrim sera informé et heureux de cette belle initiative..bonne journée et bon courage...fais nous part du lien svp

    BENDAHOU ABDELKRIM

    Messages : 12
    Points : 18
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 18/07/2010

    la barrière de graba

    Message par BENDAHOU ABDELKRIM le Sam 2 Oct - 10:58

    Bonjour mohammed .. quel plaisir de te retrouver sur la toile ...Il m a semblé utile de raconter ce qui m'a le plus marqué dans cette enfance vécue dans un climat de guerre et laisser ces témoignages car les photos ne suffisent pas...j'essaie de traduire des émotions afin que ceux qui lisent sentent toute la détresse ,l'angoisse de ceux qui ont vécu la guerre et ceci sans aucune prétention littéraire...
    Pour ce qui est de la barrière , dès le début des évènements au milieu des années cinquante ,Méchéria était devenue un espace carcéral, une grande prison ou il y avait plus de militaires français que de civils...Deux lignes existaient ,l'une en fil de fer barbelé l'autre en grillage électrifié ...Trois barrières permettaient d'entrer et de sortir du village,l'une près de la gare ,une autre près de l'actuelle Ecole Ben Badis était réservée au passage du train,une autre au niveau de l'actuel Hotel communal Atlas était réservée aux véhicules automobiles et aux piétons qui disposaient d'un laissez passer...

    BENDAHOU ABDELKRIM

    Messages : 12
    Points : 18
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 18/07/2010

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par BENDAHOU ABDELKRIM le Sam 2 Oct - 11:03

    Je profite de cette occasion pour te dire que je serais heureux de trouver les témoignages dans ton blog ...Ainsi le partage n’en serai que plus bénéfique ....amicalement Akrim

    Contenu sponsorisé

    Re: Bambara ou l'aventure d'un pauvre jardinier

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 2:08