اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    la danse du saf

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 202
    Points : 591
    Réputation : 1
    Date d'inscription : 28/04/2010

    la danse du saf

    Message par Admin le Sam 14 Aoû - 22:34

    Khalti Mabrouka avec un sourire rayonnant arriva dans le coin de la grande cour où se trouvaient les vieilles .Elles étaient toutes là , scrutant de leurs regards éteints chaque visage ,observant chaque geste , épiant chaque souffle ...
    Mabrouka avec un air malicieux se mit à rire : " O femmes .... sommes nous à un enterrement ? pourquoi ces mines défaites ? Etes vous jalouses de ces gazelles du Sahara qui se pavanent devant vous? Vous aussi vous êtes belles dans vos rides .Vous aussi , vous étiez jeunes et belles .Vos hommes vous ont aimées .Vous étiez leur seigle , leur glaive et leur baroud ... Réjouissez vous ... aujourd'hui c'est le mariage du fils de Ma Goumana ...Faisons de cet instant un moment de joie..
    Elle prit le bendir et entonna d'une voix suave et langoureuse un couplet de saf ..." je ne l'ai ni vu ni salué ..ils me l'ont pris à la fleur de l'âge ..." Et comme par enchantement ce couplet est repris par mille voix ... répété jusqu'à satiété... Entre temps on aménagea une piste au milieu de la grande cour et une première rangée se forma ...et la danse commença ... de temps à autre Mabrouka lançait un nouveau couplet repris par les danseuses ... Le saf , cette danse , cette cadence , cette présence de la femme bédouine au milieu des réjouissances réchauffait les coeurs. Et soudain surgit au milieu des deux rangées qui se sont formées , une jeune fille qui avançait comme une colombe , à petits pas , comme sur un nuage de velours , faisant tourner ses mains blanches dont les paumes enduites de henné vibraient au son du bendir...
    Mabrouka était émerveillée par tant de grâce ...Elle se remémora sa jeunesse de bédouine ... C'était ainsi au cours d'une cérémonie où elle avait été repérée par sa belle-mère qui le lendemain était venue dans la grande khaima de son père , demander sa main ...Le jour même l'alliance était scellée... BENDAHO Abddelkrim

      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 2:10