اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    les solutions proposées à la desertification

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 202
    Points : 591
    Réputation : 1
    Date d'inscription : 28/04/2010

    les solutions proposées à la desertification

    Message par Admin le Lun 10 Mai - 9:51

    1* Sur le plan réglementaire :
    a) déterminer d’une façon précise le statut de la steppe pour d’une part réglementer les interventions et l’exploitation et d’autre part créer un cadre législatif clair et raisonné qui tienne compte de toutes les contraintes et de toutes les données de cette immense étendue .

    b) officialiser , sécuriser et réglementer les zones de mise en défens frontalières qui constituent un réservoir appréciable des espèces végétales et animales et où existent des écosystèmes intéressants qu’il faut absolument préserver et permettre aux associations écologiques et chercheurs d’y accéder .

    c) organiser l’achaba comme par le passé pour permettre aux éleveurs de se déplacer vers les wilayates du nord afin d’éviter les drames dont ils ont été l’objet et de garantir la préservation des zones de transhumance.

    d) introduire les systèmes de rotation des pâturages et la mise en défens comme moyen immédiat et conservatoire de la zone en associant , scientifiques , législateurs , société civile et éleveurs et en mettant en place une infrastructure efficace pour prendre en charge les besoins en eau et en aliments de bétail des éleveurs

    e) revoir les prérogatives et le fonctionnement des organismes et offices spécialisés dans l’intervention de la steppe en associant leur action à des universités et à des chercheurs et en les soustrayant à la forme bureaucratique de leur gestion

    f) créer des mécanismes de coordination des différents services et recourir aux guichet unique pour éviter les piétinements et les interventions isolées .


    2*Sur le plan de l’intervention de l’homme :

    a) évaluer sereinement les opérations de lutte contre la désertification qui ont été menées dans nos régions et en tirer un bilan critique

    b) mettre fin aux opérations de défrichement qui se font au détriment du tapis végétal

    c)inscrire en premier lieu des opérations d’entretien et de réhabilitation de toute l’infrastructure hydraulique , forestière , alfatière qui existe (arrosage – élagage -lutte contre les prédateurs etc..)

    d)créer une banque de données accessible à tous et mise régulièrement à jour

    e) mettre l’accent sur la participation des communautés locales à la recherche de solutions, sur le redéploiement des stratégies traditionnelles permettant de surmonter les périodes de crises, telles que la sécheresse, et sur la lutte contre la marginalisation des populations rurales du fait de l’importance prise par les villes.
    f)associer d’une façon permanente et responsable toutes les associations ayant un lien avec la steppe.

    g)créer des pépinières des espèces autochtones pour en étendre l’implantation.

    h)organiser des rencontres régulières avec les partenaires des autres régions et touchés ou risquant d’être touchés par le phénomène de la désertification pour coordonner les actions au niveau régional , nationale et international .

    i)créer des réserves naturelles au niveau de chaque communauté ou commune pour tenter de reconstituer le patrimoine de la flore et de la faune propres à la


    région ( ces réserves seront limités dans la superficie et situées au niveau de sites bien choisis et regroupant toutes les chances de réussite)

    j)revoir l’option de développement des hauts plateaux dans le domaine de l’agropastoral et axer les efforts vers l’introduction de cultures fourragères surtout au niveau des zones mises en valeur dans le cadre du PNDA .

    k)encourager les cultures fourragères pour permettre à la steppe de se reposer en fournissant une alimentation d’appoint aux troupeaux

    l)définir une politique intelligente et rationnelle du boisement et de reboisement
    .
    m)déterminer d’une façon scientifique, en utilisant l’imagerie satellite , les impacts et les zones ensablées à boiser pour la fixation de dunes et les couloirs venteux de la région .

    n)élaborer une cartographie précise en vue du suivi permanent de l’avancement et du déplacement des dunes .

    o)déterminer les objectifs des opération de boisement
    • boisement de protection
    • boisement de rendement
    • fixation de dunes par l’introduction d’espèces fixatrices
    • boisement d’espaces verts urbains
    Le boisement est une opération qui , devant obéir à une réflexion approfondie devra se caractériser par une méthodologie dans sa conception afin de prendre en charge toutes les préoccupations et les retombées de chaque action.
    - choisir soigneusement les espèces
    - prendre en considération tous les besoins en eau et en terre arable et le taux de croissance des espèces
    - favoriser les espèces autochtones qui s’adaptent facilement aux écosystèmes
    - suivre l’évolution des plants d’une façon scientifique
    - choisir les entreprises spécialisées dans ce domaine pour la réalisation de ces opérations
    - élaborer des programmes pluriannuels pour éviter l’improvisation et permettre un suivi malgré le changement des responsables administratifs chargés de ce secteur
    p) impliquer toutes les régions limitrophes de la wilaya et surtout celles du nord à participer à la lutte contre l’ensablement dans notre wilaya en investissant efforts et moyens ,car l’on peut avancer que notre région s’est désertifiée .
    q) mettre en place une véritable organisation les pratiques du pastoralisme en offrant les structures nécessaires au éleveurs (eau – abris- aliments –couverture sanitaire )car la relation qui existe entre l’élevage et la désertification n’est plus à démonter.

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 8:38